mardi 12 novembre 2013

1492 sq.


« On considère la découverte et la conquête de nouvelles terres et de nouvelles îles comme une grande victoire et comme le moyen d'une formidable expansion du monde chrétien. Je pense, moi, qu'elles sont de nature à susciter la colère de Dieu. Car, en réalité, il ne s'agit d'autre chose que d'arracher au pauvre peuple sa vie et ses biens, et finalement son âme, au travers de la foi pleine d'erreurs imposée par les moines.
J'ai entendu Juan Glappion, le confesseur de Sa Majesté l'Empereur, se plaindre devant un groupe d'honorables personnes que, lors de leurs récentes découvertes de territoires, les Espagnols obligeaient le pauvre peuple à leur chercher de l'or et autres choses, en les traitant fort mal. Comme ces malheureux ne supportaient ni les travaux qui leur étaient imposés, ni les tortures qu'on leur infligeait, ils étaient pratiquement voués à la mort.
En ce qui nous concerne, que résulte-t-il de tout cela ? Combien de braves gens ont été sacrifiés, dans toutes ces expéditions maritimes ! On y a gagné beaucoup, mais ce ne sont jamais que des biens matériels, acquis au prix de terribles combats. Pompe et orgueil d'un côté, oppression du pauvre peuple de l'autre. Faire des affaires pour s'emparer de toute la richesse du monde ! On traite arbitrairement ceux qui, en travaillant dur, arrivent à peine à survivre. Et c'est cela qu'on appelle étendre et renforcer la chrétienté ? » (Martin Bucer, 1538)

lundi 11 novembre 2013

Aussi en interrogations...


Théodore Monod, déplorant pour sa part (Révérence à la vie p. 49) les développements conciliaires du christianisme sur la divinité du Christ et sur sa double nature, eût préféré, dit-il, que le christianisme s’en fût tenu à des interrogations — de type talmudique.

... On peut aussi composer avec les deux...

samedi 9 novembre 2013

Chute & mythe


"Le récit de la chute dans la Genèse a, surtout de nos jours, passé assez superficiellement pour un mythe. […] Or, ce récit de la Genèse est la seule conception où la dialectique se tienne. Tout le contenu s’y concentre au fond dans cette proposition : le péché est entré dans le monde par un péché. […] C’est là un scan­dale, pour la raison, ergo ce doit être un mythe."
(Kierkegaard, Le concept de l’angoisse, Tel/Gallimard, p. 190-191.)

[Et à propos de la séduction du serpent (Gn 3) :] "Même si l'on veut traiter l'épisode de mythe, qu'on n'oublie pas pourtant qu'il ne contrarie point l'idée ni ne brouille le concept, comme le ferait un mythe rationaliste. Car le mythe extériorise toujours une action intérieure."
(Ibid. p. 207.)

"Vouloir expliquer l'entrée du péché dans le monde logiquement est une sottise qui ne peut venir qu'aux gens ridiculement soucieux de trouver coûte que coûte une explication."
(Ibid. p. 211.)

vendredi 18 octobre 2013

Inconnu



"Seul un inconnu peut communiquer avec Dieu. Les hommes ne s'interposent pas entre lui et l'objet de ses prières. Les avantages de l'anonymat sont immenses...
Être inconnu des hommes, c'est n'avoir pas d'obligations à leur égard, c'est vivre sans responsabilités, c'est-à-dire à même de disparaître dans l'essentiel." (Cioran, Cahiers, p. 918.)

jeudi 17 octobre 2013

Jehoshaphat = YHWH juge


« Luther, Propos de table. Il condamne le suicide, absout le suicidé, victime de la puissance démoniaque, dans un certain sens assassiné. Josaphat : Dieu le jugera. "Cependant, on ne doit point enseigner ces choses au peuple, afin de ne pas donner à Satan l’occasion de faire des massacres." »

Guido Ceronetti, Le silence du corps, éd. LdP, p. 87-88.

lundi 14 octobre 2013

Égalisation & meuble animé


istillshootfilm: Film Photo By: Matt Toynbee.Pentacon Six TL, Kodak T-Max 100Proc […] Facebook

« Dans les églises on n'utilise plus la chaire, car le prêtre ne doit plus - c'est un égal - se tenir au-dessus de ses fidèles. Mais en descendant de la chaire le prêtre s'est élevé en stupidité, il n'est pas devenu l'égal des fidèles. Avant, il volait au-dessus de son troupeau, dans un vol de chauve-souris, s'élevait jusqu'à la coupole, descendait jusqu'à toucher les bancs, décrivait des cercles, en emplissait les chapelles et la nef, la chaire apotropaïque éloignait les misères, arrêtait les démons qui volaient vers elle, sortis de la massa luti, de ce "tas de boue" qu'était la foule agenouillée ou distraite. »

De même que « [...] Les rabbins, dans l'ombre du monde futur, regardent avec des yeux attristés la faillite de leurs certitudes morales, gémissent sur les lampes qu'on n'allume plus, dans la pièce où un meuble animé et parlant foule aux pieds le cadavre du sabbat. »

Guido Ceronetti, Le silence du corps, éd. LdP, p. 72-74.

mercredi 25 septembre 2013

1441


killerbeesting: los angeles freeway, 1960

« En 1441, au concile de Florence, il est décrété que les païens, les juifs, les hérétiques et les schismatiques n'auront aucune part à la « vie éternelle » et que tous, à moins de se tourner, avant de mourir, vers la véritable religion, iront droit en enfer.
C'est du temps que l'Église professait de pareilles énormités qu'elle était vraiment l'Église. Une institution n'est vivante et forte que si elle rejette tout ce qui n'est pas elle. Par malheur, il en est de même d'une nation ou d'un régime. »
(Emil Cioran, De l'inconvénient d'être né, p. 165.)

… Quel héritage dans le protestantisme ? La conception protestante de l’Église comme distincte du Christ (sauveur lui et non pas la « véritable religion »), n' a pu que contribuer — volens nolens — à desserrer l'étau du décret de 1441... Et à relativiser la force des Églises, comme des nations et régimes. Renvoyant la question du salut à la grâce qui précède les Églises, il fait de la médiation ecclésiale — et même de la médiation de la foi — un signe, second... Un effet dissolvant sans doute...

dimanche 28 avril 2013

Objet des plus lointains observé dans l'Univers


"GRB 090423 est un sursaut gamma découvert par le satellite artificiel SWIFT le 23 avril 2009 à 07:55:19 UTC. Situé à quelques degrés de l'étoile η Leonis (constellation du Lion), ce fut jusqu’en octobre 2010, avec l’annonce de la découverte de la galaxie UDFy-38135539, l’évènement astronomique identifié le plus éloigné de la Terre jamais observé. Il présente un décalage vers le rouge de 8,2. D'après le modèle standard de la cosmologie, ce décalage vers le rouge correspond à un temps de regard vers le passé de 600 millions d'années après le Big Bang. Une date aussi précoce reste parfaitement compatible avec les époques correspondant aux premières phases de formation d'étoiles, sans doute très antérieures à 600 millions d'années après le Big Bang." (Wiki)

mardi 2 avril 2013

De l’événement


« On éprouve le sentiment d’une tragédie devant l’effort contemporain d’une école (celle de R. Bultmann) […] parfaitement consciente de l’impasse de l’historicisme […]. Nous voyons [le théologien] succomber à l’historicisme au moment même où il prétend le combattre […]. [Ladite] théologie […] en est réduite à juxtaposer l’événement de la Croix du Calvaire comme étant un fait historique, et l’événement de la Résurrection comme n’en étant pas un, parce que sa seule trace historique, ce sont les visions des premiers disciples. Ce suprême exemple est aussi bien l’aveu d’une démission, l’aveu d’une totale impuissance à concevoir que les visions aient la réalité plénière d’événements […] » (Henry Corbin, En islam iranien, éd. Gallimard 1971, coll. « Tel », vol I, p. 163-164).

lundi 1 avril 2013

Des "efforts d'un licencié en théologie pour trouver un poste"


« Ce jeune homme [qui vient de terminer ses études de théologie] cherche d'abord... on aurait attendu "le Royaume de Dieu" (Mt 6, 33) — mais non : il cherche d'abord une paroisse. Pendant trois ans, il déploie beaucoup d'ingéniosité dans ses recherches qui, à la fin, sont couronnées de succès. Entre temps, il s'est fiancé (*) et tout lui sourit jusqu'à ce qu'il se rende compte que le revenu attaché à cette paroisse est de 150 rixdales inférieur à ce qui était prévu. Très ennuyé, il se demande s'il ne faut pas retirer sa candidature, mais sur le conseil d'un ami, il acquiesce devant l'inévitable. Le jour de son installation, le pasteur qui préside la cérémonie parle à partir des paroles de l’apôtre Pierre à Jésus : "Nous avons tout laissé et nous t’avons suivi" (Mt 19, 27). Puis le nouveau pasteur monte en chaire pour prêcher sur le texte du jour : "Cherchez d’abord le Royaume de Dieu" — à la plus grande satisfaction de l’évêque qui s’est dérangé pour l’occasion ! » (D’après Kierkegaard, L’Instant, Œuvres complètes XIX, 226-227 — in Flemming Fleinert-Jensen, Søren Kierkegaard, Le chant du veilleur, Olivétan, coll. « figures protestantes », 2011, p. 207-208.)

(* Cet aspect ne concerne bien sûr pas les Églises dont la discipline exclut le mariage des ministres — le reste valant néanmoins aussi dans leur cas, mutatis mutandis — cf. Drewermann, in Fonctionnaires de Dieu, Albin Michel, 1993.)

samedi 5 janvier 2013

Cirque démonté




King Crimson - Cirkus


Le cirque est démonté, le père Noël est reparti... Jusqu'à l'an prochain...


(... À Jérusalem)

mercredi 2 janvier 2013

Dès les origines



Ce qui se trame de façon invisible...

Un anneau qui rend invisible...



... et lie au mal.





"Le triomphe sur le mal est dans les petites choses", dixit Gandalf.